En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. Cliquez ici pour en savoir plus.

TABLEAUX et SCULPTURES du XIXe au XXIe siècle

Retour

VENTE DU lundi 10 octobre 2016

HÔTEL DES VENTES DE RENNES


TABLEAUX ET SCULPTURES
du XIXe au XXIe SIÈCLE,
dont collection bretonne


« La peinture s'apprend dans les musées. » (Renoir). Elle se découvre aussi à Rennes Enchères ! Michel et Raphaël MAKET, membres du syndicat français des experts professionnels en œuvres d'art et objets de collection se définissent comme des « passeurs
d'art ». Preuve en est avec la vente du lundi 10 octobre à 15 h orchestrée par Maître Carole Jézéquel, commissaire-priseur, toujours soucieuse d'éveiller la curiosité, d'aiguiser le regard, de susciter le goût de la collection !


Les tableaux et sculptures mis en lumière ( 97 numéros de 80€ / 120 € à 60 000 / 80 000 €) forment une collection éphémère, du XIXe au XXI e siècle. Une belle palette de sensibilités et des peintres de renom : Henri-Edmond Cross (n°11), Armand Guillaumin, (n°77), Louis Valtat (n°85), Othon Friesz (n° 86), Jean Hélion ( n° 89)… A l'honneur aussi les maîtres bretons : Ernest Guérin ( n°26 à n°30 ), Mathurin Méheut (n°42 à n°45), Jean-Julien Lemordant (n°36, n°57), Fernand Legout-Gérard (n°34, n°35), Louis Henri Nicot (n°48, n°49), Jean-Bertrand Pégot-Ogier (n°56), René-Yves Creston (n°14 à n°17), Xavier de Langlais (n°18 à n°22)… Tous, par leurs sujets régionalistes traités avec caractère ont contribué au réveil de l'identité bretonne ! Parmi les artistes contemporains : François Morellet, Jean Le Merdy, Jean-Pierre Le Bozec


MORCEAUX CHOISIS

HENRI-EDMOND CROSS

Avant de devenir l'un des maîtres du pointillisme dans ses paysages très colorés, étonnamment modernes («les îles d'or») Henri-Edmond Cross a pratiqué une peinture sombre de tendance naturaliste.
Entre ombre et lumière, ce portrait intimiste et attachant de l'oncle du peintre se double d'une très belle scène d'intérieur représentative des décors de la fin du XIXe siècle. L'attention portée au mobilier et aux objets est en tous points remarquable !

N° 11 LE DOCTEUR SOIN DANS
SON CABINET PARISIEN,
1883 huile sur toile signée, 46x33 cm
5 000 € / 8 000 €



ARMAND GUILLAUMIN

Impressionniste de la première heure, présent chez Nadar en 1874, Guillaumin aime à saisir des instants de lumière. Il découvre la Creuse en 1893 peu après Monet et se laisse séduire par les paysages champêtres de Crozant chers à George Sand. Il s'en remet au pouvoir expressif de la couleur, travaillée en nuances délicates. Sa brosse s'anime pour recréer le feuillage des arbres frissonnants sous la brise avec ici et là une pointe de jaune, d'orangé, de bleu vif pour rehausser la palette des verts. Un coloriste remarqué par Zola dans son article «Le Naturalisme au Salon »(1880)

N° 77 PAYSAGE AU CLOCHER
huile sur toile signée, 60x81 cm
14 000 / 22 000 €




LOUIS VALTAT

Au salon d'automne en 1905, Louis Valtat (présenté par le célèbre marchand Ambroise Vollard) est l'un des Fauves les plus décriés par la critique pour la violence de ses couleurs. Il apprendra à les tempérer, à affiner sa touche. En 1924, il acquiert une propriété à Choisel, dans la vallée de Chevreuse. Son jardin comme les fleurs et les fruits qu'il y cultive sont alors ses motifs de prédilection. Il compose lui-même ses bouquets, majestueux, denses et touffus, présentés sur fonds de tentures dans les vases de Meythet appartenant à sa collection

N° 85 COMPOSITION AUX TROIS BOUQUETS
huile sur toile signée, 81x65 cm
Ancienne collection A. Vollard et R. de Galéa
60 000 € / 90 000 €



EMILE OTHON FRIESZ

Avec Friesz, originaire du
Havre, la couleur est lumière ! Ses
paysages de la côte méditerranéenne
sont sans doute les plus représentatifs
du fauvisme. Sa palette éclatante
fait place par la suite à un chromatisme
assourdi. La gamme de gris et
de verts retenue pour cette vue de
l'estuaire à Honfleur s'accorde à l'atmosphère
de l'instant.

N°86 L'ESTUAIRE, HONFLEUR, 1948
huile sur toile signée, 54x65 cm
8 000 / 4 000 €



MAXIMILIEN LUCE

Disciple de Seurat, proche de
Signac et Van Rysselberghe, Maximilien
Luce abandonne le pointillisme
vers 1900 pour une peinture claire et
lumineuse. Paysagiste dans l'âme, il
est attentif à l'homme. Ses vues de
Paris au fil de la Seine mêlant passants
et ouvriers sur les quais font
revivre l'atmosphère de la capitale au
début du XXe. Avec beaucoup de
profondeur dans la composition.

N° 81 LES QUAIS DE LA SEINE À PARIS, 1934
huile sur toile signée, 65x92 cm
15 000 / 22 000 €




COLLECTION BRETONNE


ERNEST GUERIN

N° 26 RETOUR DU PARDON DE TRONOËN, BRETAGNE
Triptyque à l'aquarelle 51x115,5 cm
10 000 / 15000 €

Né à Rennes, formé aux Beaux-Arts par Lafond et Ronsin, habitué des Salons parisiens, Guérin obtient la consécration officielle en 1913 : une exposition au Pavillon de Marsan et plusieurs achats de l'Etat !
Le passé médiéval, chevaleresque et légendaire de sa Bretagne natale lui inspire d'abord des enluminures délicates : missels et livres d'heures, lettrines et entrelacs gothiques, figures de saints serties de cadres précieux.
L'aquarelle, sa spécialité, sert l'image d'une Bretagne préservée de la modernité, sauvage et rude mais aussi empreinte de foi. Ciels immenses et tumultueux, pâle lumière, grèves battues par les vents et les embruns. Guérin souligne l'infinie petitesse de l'homme soumis aux éléments et dépassés par eux. Ses vastes panoramas composés en triptyques sont peuplés de minuscules Bretonnes aux robes multicolores. Les scènes de retour du pardon de Notre-Dame de la Joie à Saint Guénolé Penmar'ch, de Tronoën sont les modèles d'un genre qui repose sur le principe de la série, au rythme d'incessantes variations de lumière.

FERNAND LEGOUT-GERARD

Normand mais Breton de coeur, Legout-Gérard excelle dans les vues de ports, sensible à toutes les nuances du ciel et de l'eau, saisies d'une touche alerte dans une palette claire et lumineuse.

N° 34 VOILIERS À LA CALE EN BRETAGNE, 1897
Huile sur panneau, signée, 45,5 x55 cm
8 000 € / 12 000 €



MATHURIN MÉHEUT

Un inlassable dessinateur, doué d'un sens inné de l'observation et d'un formidable coup de crayon : vivacité du trait, justesse des accords colorés, efficacité de la mise en page, volonté d'aller à l'essentiel et surtout de témoigner !
Mathurin Méheut a tout peint de sa Bretagne natale : la mer et la faune marine, les scènes de pêche, les travaux des champs, la vie à la erme, les vieux métiers, les marchés, les fêtes et les pardons… « Je fais du document » disait-il ! Les pièces présentées par Rennes Enchèressont comme un condensé de son oeuvre : les préparatifs du pardon de Sainte-Anne, un combat de coqs aussi expressif que stylisé, une scène de basse-cour haute en couleurs, une vue panoramique du Mont-Dol scrupuleusement observé.

N°42 LES PRÉPARATIFS AU PIED DU CALVAIRE DE SAINTE-ANNE
gouache signée
72x53 cm
7 000 / 9 000 €



N° 43
COMBAT DE COQS
aquarelle signée
37,5 x 47,5 cm
2 000 / 3 000 €
N° 44
SCÈNE DE BASSE-COUR
Caséïne sur carton fort
54x81cm,
5 000 / 8 000 €
N° 45
LE MONT-DOL
crayon noir, crayons de couleurs
28x102 cm
3 500 / 5 500 €



LOUIS HENRI NICOT

Formé aux Beaux-Arts de Rennes de 1896 à 1899, puis à Paris de 1899 à 1909 sous la direction de Falguières et Mercié, Louis Henri
Nicot a su conjuguer tradition classique et modernité de l'Art Déco pour exprimer l'identité bretonne. Il partage avec son ami Mathurin Méheut un goût profond pour l'humain.
Dans ses sculptures se lit toujours la chaleur d'une affection. En témoigne la belle et grave figure de la Grand-Mère, « Annaïg Mam Goz du Faouët » perdue dans ses pensées. Ce bronze fait suite à un modèle édité en céramique par la Manufacture Henriot à Quimper et à une statue en granit de kersanton, médaille d'or au Salon des Artistes français de 1935. La vigueur de la taille s'allie au sens du détail et à la recherche de l'expression. Dans la même veine, « les trois commères » ( n°49) où Nicot force volontiers le trait !

N°48 ANNAIK GRAND-MÈRE DU FAOUËT
(ANNAIG MAM GOZ AR FAOUËT)
bronze à patine brune foncée nuancée de vert
signé L H NIVOT, FONDERIE DES ARTISTES PARIS
Ht 49, 5 cm
14 000 € / 22 000 €



N° 49 LES TROIS COMMÈRES
bronze à patine brune,
5 000 / 8 000 €




RENNES ENCHERES
www.rennesencheres.com
32 place des Lices 35000 RENNES
Tel.02 99 31 58 00 - Fax 02 99 65 52 64
art@rennesencheres.com

Carole JEZEQUEL, Commissaire-priseur

EXPOSITIONS PUBLIQUES

A PARIS 17 Avenue de Messine
jusqu'au 28 septembre sur rendez-vous pour les oeuvres principales

A RENNES, 32 place des Lices
samedi 8 octobre de 10 h à 13 h et de 15 h à 18 h
dimanche 9 octobre de 15 h à 18 h
Lundi 10 octobre de 9 h à 12 h
ENCHÉRISSEZ EN LIVE
www.interencheres-live.com

Toutes les photos sur www.rennes encheres.com

CONSEIL ET ESTIMATION GRATUITE
Avec Michel MAKET, expert
pendant les expositions
Toutes les photos sur www.rennes encheres.com

MICHEL ET RAPHAËL MAKET EXPERTS
Membres du Syndicat français des experts professionnels en oeuvres d'art et objets de
collection

17 avenue de Messine 75008 PARIS
Tel. +33 (0) 1 42 25 89 33 - FAX :+33 (0) 1 43 59 02 67
info@maket-expert.com
www.maket-expert.com